Menu
Facebook Twitter email

Visite d’État de S.A.S. le Prince Albert II en Chine

S.A.S. le Prince Albert II a effectué, du 5 au 8 septembre 2018, une visite d’État en Chine placée sous les thèmes de la protection de l’environnement, de l’économie et de la culture.

Mercredi 5 septembre, le Prince Souverain S’est rendu dans la province de Jilin située au nord-est de la Chine, dans le cadre des actions menées par la Fondation Prince Albert II (FPA2) en collaboration avec la branche chinoise du World Wildlife Fund (WWF), qui toutes deux œuvrent pour la protection des « Tigres de l’Amour ». L’Amour est le premier fleuve de Sibérie par sa longueur, il marque la frontière entre la Chine et la Russie.

A Pékin, le jeudi 6 septembre, S.A.S. le Prince a été accueilli par M. Luo Shugang, Ministre de la Culture et du Tourisme de la République populaire de Chine, et par M. Shan Jixiang, Directeur de la Cité interdite où Il a inauguré l’exposition «Princes et princesses de Monaco - Une dynastie européenne (XIIIe-XXIe siècle)» qui se tient sur deux pavillons de la porte méridienne de la Cité interdite jusqu’au 11 novembre 2018.

Le Prince a été ensuite guidé par M. Thomas Fouilleron, Directeur des Archives et de la Bibliothèque du Palais princier et commissaire de cette exposition. Organisée et mise en œuvre par la direction des événements culturels du Grimaldi Forum avec les équipes du Palais princier, l’exposition a aussi bénéficié du conseil artistique du journaliste et animateur Stéphane Bern.

Sur 1400 m2, au travers d’un parcours chronologique qui évoque sept siècles d’histoire, la scénographie de l’exposition est articulée autour de quatre grands thèmes : Construction du territoire et avènement monarchique (XIIIe-XVIIe siècle) ; Une petite souveraineté en périphérie française (XVIIe-XVIIIe siècle) ; L’invention de Monte-Carlo. Naissance d’une ville nouvelle (XIXe-XXe siècle) ; Un rayonnement à l’échelle du monde (XXe-XXIe siècle).

Des œuvres de prestige, parfois rarement ou jamais exposées, provenant très largement des collections du Palais princier, mais aussi du Musée océanographique, du Nouveau Musée National de Monaco, de la cathédrale et de quelques particuliers, ont fait le déplacement : tapisseries, retable, meuble marqueté, portraits peints, sculptures, livres précieux, archives, argenterie, joaillerie, tableaux de maître (Monet, Renoir, Cézanne…), objets personnels princiers, robes et uniformes.

Deux pièces exceptionnelles donnent un éclat particulier à la scénographie : le trône princier, de style Empire ; le dais de procession de velours brodé d’or et d’argent, aux armes du Prince Antoine Ier et de son épouse Marie de Lorraine, datant de 1712, qui a servi pour toutes les cérémonies sacrées et princières du XVIIIe et du début du XIXe siècle, spécialement restauré pour l’occasion.

Vendredi 7 septembre, S.A.S. le Prince et Sa délégation ont été accueillis par M. Xi Jinping, Président de la République de Chine, au Grand Palais du Peuple.

Après avoir passé en revue un détachement des trois armées (terre, air, mer) composé également de personnel féminin, le Prince Souverain a été reçu en audience par le Président Xi. Au cours de cet entretien où ont été notamment évoquées des questions environnementales, le Président Xi n'a pas manqué de remercier le Prince Souverain pour le soutien qu'Il apporte à la protection des "Tigres de l'Amour".

Cette rencontre a été suivie d'un déjeuner officiel, puis le Prince S'est rendu avec Sa délégation sur la place Tian'anmen pour déposer une couronne de fleurs au pied du monument dédié aux Héros du Peuple.

A l'issue, le Prince Souverain a rejoint le ministère chinois de l'Ecologie et de l'Environnement ; ministère qui est engagé avec la Fondation Prince Albert II dans la lutte contre la pollution par les algues "bleues" qui affectent les eaux du lac Taihu, troisième plus grand lac du pays.

Plus tard, dans l'après-midi, S.A.S. le Prince S'est rendu au siège de la société Huawei pour assister à la signature du contrat "Nation 5G" entre Monaco Telecom et Huawei permettant à la Principauté de disposer de cette nouvelle norme ultra-rapide et ainsi devenir le premier pays au monde à l’utiliser (couverture prévue courant 2019).

Au terme de cette journée, le Prince Albert a visité l’exposition « Bricklive – Animal Paradise » au stade olympique de Pékin. Cette exposition met en scène des espèces menacées de disparition dans leur habitat naturel. Les reproductions grandeur nature réalisées en Lego témoignent de la nécessité de protéger la biodiversité et l’environnement. L’exposition, qui ouvre ses portes à Pékin avant de faire étape dans vingt autres villes du pays, apporte son soutien financier à la Fondation Prince Albert II en reversant une partie de ses recettes billetterie. Certaines pièces monumentales seront présentées en décembre 2018 à Monaco, au Grimaldi Forum, dans le cadre du « Bricklive Christmas Show ».

Samedi 8 septembre, dernier jour de cette visite d’État, le Souverain a découvert la grotte de Choukoutien située à une heure de route de Pékin où sont effectuées des fouilles avec la collaboration de l’Institut de Paléontologie Humaine. Il s’agit d’un site préhistorique composé de plusieurs grottes où des ossements fossiles d’Homo Erectus et d’Homo Sapiens ont été découverts attestant l’idée que des sociétés humaines étaient présentes en Chine il y a plus de 400.000 ans.

Visite d’État de S.A.S. le Prince Albert II en Chine