L’extension et l’aménagement du territoire

Durant Son Règne, le Prince Rainier III a mérité amplement le titre de « Prince Bâtisseur ». Pierre après pierre, au prix souvent de travaux gigantesques, Il fait de la Principauté de Monaco, longtemps connue comme lieu de villégiature, une cité moderne, un Etat dynamique, en menant, dès les années 50, une politique audacieuse de grands travaux qui a permis d'accroître le territoire de 1/5e de sa superficie, ouvrant ainsi de nouveaux horizons territoriaux.

Cette politique de grands travaux répond à un double défi : d'une part préserver et améliorer le cadre de vie, d'autre part favoriser la diversification économique.

En 1950, Monaco au bord de l'eau n'est pas préparé au tourisme d'été et de sports nautiques. De 1958 à 1962, le Prince lance donc la mise en souterrain de la voie ferrée, première opération d'envergure à l'est du territoire donnant enfin à Monte-Carlo un accès sans entrave à la mer. Le quartier du Larvotto est doté d'un terre-plein de 54 000 m², bordé d'une plage artificielle de 450 mètres de long, ces nouveaux équipements permettant un véritable redéploiement des activités d'accueil et de loisirs.

Sachant que l'avenir dépend de la diversification économique, le Prince Rainier III lance en 1965 une opération d'envergure entre le Rocher et Cap-d'Ail, par la création sur la mer d'une emprise de 220 000 m² de terrains constructibles et d'un nouveau port. Ainsi est édifié le nouveau quartier de Fontvieille, opération aussi importante que le fut la création de Monte-Carlo par le Prince Charles III. Fontvieille devient le centre de gravité de l'activité économique du pays.

Le 16 février 1984, à l'occasion de la visite officielle du Président de la République française, François Mitterrand, un échange de lettres franco-monégasque fixe les limites des eaux territoriales monégasques.

Depuis 1990, le Prince Rainier III a programmé d'importants projets d'équipements afin de poursuivre le développement de la Principauté dans la perspective du troisième millénaire :

  • Le premier est la dernière tranche de mise en souterrain de la voie ferrée avec le percement d'un tunnel et la réalisation de la gare souterraine au centre du territoire. Ce chantier exceptionnel a débuté fin 1993 et s'est achevé fin 1999.
  • La nouvelle gare de Monaco fût inaugurée le 7 décembre 1999 par le Prince entouré des membres de la Famille Princière, en présence de M. Jean-Claude Gayssot, Ministre français des Transports. Cette opération, complétée d'un parking souterrain, permettra l'urbanisation d'un ourlet de quatre hectares destiné à recoudre les quartiers artificiellement séparés par la voie ferrée.
  • Le deuxième grand chantier se situait à l'est du territoire sur le terre-plein de 35.000 m² gagnés sur la mer lors de la première déviation de la voie ferrée, avec la construction d'un nouveau centre culturel et des congrès. Inauguré le 20 juillet 2000 par le Prince Rainier III entouré des membres de la Famille Princière, le Grimaldi Forum est un complexe de 35.000 m² sur dix niveaux destinés au tourisme d'affaires, aux congrès et salons professionnels, sans négliger l'animation culturelle favorisée par des installations scéniques et acoustiques du plus haut niveau.
  • Dans le triple but d'améliorer la protection du port exposé à la houle d'est, d'accroître la capacité de mouillage des bateaux de plaisance et de permettre l'accueil des bateaux de croisière à quai, le Prince Rainier a décidé la restructuration du Port Hercule : la première étape est la mise en place d'une contre-jetée fixe s'enracinant au pied de l'Auditorium Rainier III, qui augmentera la capacité d'accueil des yachts de 40m et plus, faisant du Port de Monaco l'un des plus importants de la grande plaisance en Méditerranée. Dans un deuxième temps, la mise en place d'une digue d'un type nouveau, semi-flottante de 350m de long, s'articulant à l'extrémité d'un terre-plein de 0,8 hectare construit au pied du Fort Antoine. Cette digue construite à Algesiras est arrivée dans les eaux monégasques le lundi 20 août 2002 après un périple de 20 jours en Méditerranée. Depuis cette date, les travaux se poursuivent à l'intérieur du plan d'eau ainsi agrandi du port par le remodelage des jetées et la modernisation de ses infrastructures dont un des bénéfices attendus est aussi la revitalisation du quartier de la Condamine.

Ces trois chantiers majeurs témoignent de la volonté du Prince Rainier III de préparer Monaco à affronter le troisième millénaire. Mais ils ne Lui ont pas fait oublier la nécessité d'améliorer la vie de la cité en initiant des opérations moins spectaculaires mais prioritaires comme la construction de mille logements domaniaux entre 1990 et 2000, et dont le programme continue à se développer par l'édification, dans la décennie en cours, de nouveaux immeubles comportant un nombre d'appartements équivalent.

Dans une interview accordée à l'occasion du 700e Anniversaire de la dynastie des Grimaldi, le Prince déclarait : « Le territoire, qu'il sera de plus en plus difficile et coûteux d'accroître, est progressivement englouti par l'expansion continue de la ville qui conditionne la prospérité permettant au pays de poursuivre son développement. Les solutions viendront de la mer, en tout cas nous ne manquons pas de projets dans ce sens. Les choses se feront en leur temps mais il me paraît clair qu'elles devront se faire dans le respect du site et du milieu. »

Monaco le Mardi 22 Avril () - Copyright © 2008 Palais Princier de Monaco - http://princerainier3.palais.mc