Palais Princier de Monaco

Cérémonie à la maison du souvenir de Maillé

Le village de Maillé (Indre-et-Loire) a rendu hommage lundi au couple américain Kathleen et Girard Van Barkaloo Hale, décédé en 1958, parrain bienfaiteur pendant treize ans du village où 124 habitants ont été tués le 25 août 1944 par des soldats du IIIe Reich

 Photo :Cérémonie à la maison du souvenir de Maillé

TOURS, 3 nov 2008 (AFP) - Le village de Maillé (Indre-et-Loire) a rendu hommage lundi au couple américain Kathleen et Girard Van Barkaloo Hale, décédé en 1958, parrain bienfaiteur pendant treize ans du village où 124 habitants ont été tués le 25 août 1944 par des soldats du IIIe Reich, selon un correspondant de l'AFP.

"Ils furent aux côtés de Maillé des bienfaiteurs lointains mais aussi des soutiens proches (..) Grâce à eux Maillé est un village vivant, les bourreaux n'ont pas gagné", a déclaré le prince Albert II de Monaco lors d'une cérémonie à la maison du souvenir de Maillé.

Marie Blum, maire de Santa Barbara (USA), a salué la mémoire "de gens très généreux dont la générosité dépassait les frontières".

C'était des "gens simples et charmants qui nous prenaient par la main quand on sortait de l'école", a expliqué son côté Mauricette, qui a perdu sa mère et ses deux frères dans le massacre de 1944 et se rappelle parfaitement des deux bienfaiteurs.

Dès 1946, le couple issu de la grande bourgeoisie anglo-américaine avait fait livrer des vêtements, du mobilier pour la mairie et l'école, et de la nourriture, jusqu'à leur décès en 1958. Chaque année, ils organisaient un arbre de Noël avec des jeux venus des Etats-Unis, pour la centaine d'enfants du village.

A Maillé, le jour de la Libération de Paris, des soldats allemands ont tué par balles ou par arme blanche 124 habitants, dont 44 enfants, du village qui en comptait alors environ 500.

La justice allemande a ouvert une enquête confiée à un magistrat qui s'est rendu en juillet dans le village pour tenter de trouver les auteurs du massacre.

frg/lby/s AFP

Palais Princier de Monaco