Palais Princier de Monaco

S.A.S. le Prince Souverain a reçu la médaille Teddy Roosevelt en reconnaissance de Son action pour la préservation de l’environnement

Cette distinction Lui a été remise à l’occasion d’un diner organisé par l’International Conservation Caucus Foundation auquel participaient environ 200 personnalités : parlementaires, représentants de grandes associations environnementales et des milieux d’affaires

 Photo :S.A.S. le Prince Souverain a reçu la médaille Teddy Roosevelt en reconnaissance de Son action pour la préservation de l’environnement

A cette occasion S.A.S. le Prince s'est notamment entretenu avec Mme Nancy Pelossi, Présidente de la chambre des représentants. Celle-ci en présentant au Prince Souverain la médaille Teddy Roosevelt a notamment souligné Son action résolue dans le domaine de la conservation des espèces en danger et mis l'accent sur Son engagement dans le domaine de la protection du thon rouge, qu'elle a indiqué être partagé par les Etats Unis.

L'ICCF s'est fixé comme objectif de réunir les hommes politiques et les milieux d'affaires américains ainsi que les décideurs politiques étrangers pour convaincre de l'intérêt de développer des actions internationales dans le domaine de la conservation des espèces et accroitre la sensibilisation à une bonne gestion des ressources naturelles animales et végétales élément fondamental d'un développement durable.

La dernière médaille Teddy Roosevelt avait été remise en 2007 à Mr Tony Blair pour son action internationale dans le domaine de la conservation.

Dans son allocution de remerciement, S.A.S. le Prince a notamment évoqué la mémoire de Th Roosevelt qui fut le 26éme Président des Etats Unis de 1901 à 1909 en indiquant «··· je retiens de lui une extraordinaire capacité à penser en avance sur son temps. En créant le système des parcs nationaux, des forêts nationales et des réserves naturelles, en introduisant une gestion plus pérenne et plus juste de l'eau, Teddy Roosevelt fut l'un des premiers chefs d'Etat à placer l'environnement - un terme qui n'existait pas même à l'époque - au cœur d'une vision cohérente de son pays. »

Et Il a souligné « sa capacité à se préoccuper des autres, à comprendre, surtout, que le sort des pays les plus lointains a un impact sur les peuples les plus proches. Le Prix Nobel qui a couronné son engagement courageux au service de la paix résonne ainsi comme une injonction : celle de ne jamais se contenter de penser ici et maintenant, mais de toujours essayer de comprendre le monde avec et pour les autres, ailleurs et demain. »

Palais Princier de Monaco